Yamana-no-Ran (1561)

Aller en bas

Yamana-no-Ran (1561)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Mar 4 Fév - 23:01


1er semestre 1561

Les origines de cette guerre sont anciennes. Elle remonte peut-être même jusqu'à la guerre d'Onin, où, jadis, les Yamana et les Hosokawa ont réglé leurs comptes par le fer dans les rues de Kyoto. Dans des temps moins reculés, c'est l'ambition des Yamana qui semble avoir été le déclencheur: une ambition irréfrénée, ne reculant ni devant le déshonneur de la trahison, ni devant l'avidité des richesses lointaines. Un chef fort et déterminé, un clan uni derrière lui, ont prouvé qu'ils pouvaient défier n'importe quel adversaire.

Mais, face à cela, les clans de l'ouest du Japon s'inquiètent. Les vieux ennemis Hosokawa des Yamana n'ont pas oublié la guerre d'Onin et l'invasion de Harima de 1553, ni les Amago la trahison dans la guerre contre les Mori. Les Ouchi conspirent pour rétablir leur puissance usurpée par les Mori, et le contrôle du détroit de Kanmon par les Yamana via leur possession de Nagato, tandis que sur Kyushu, les Otomo, les Shimazu et les Nabeshima sont hostiles à la présence sur leur île d'un embarassant allié qu'ils avaient pourtant eux-même appelé sur place.

Il a fallu des années de travail diplomatique à ces clans à Kyoto afin de parvenir à obtenir le soutien du shogun, qui, lui aussi, en est venu à craindre la puissance et la fourberie des Yamana, imprévisibles et à l'ambition débordante. En ce début d'année 1561, il a publie un édit shogunal officiel mettant en demeure les Yamana de renoncer à leurs possessions acquises au cours des dernières années - Hoki, Oki, Nagato, Iki, Dazaifu, Chikugo - et de se laisser se faire occuper, par la force si nécessaire, par le bakufu et ses alliés. Il confirme également l'édit secret qu'il avait publié en 1559 durant la guerre de Kyushu, affirmant son intention de laisser l'île aux clans locaux.

C'est donc bien la guerre!

Chugoku
Elle commence immédiatement dans le Chugoku: les Amago, les Hosokawa et les Ouchi se retournent contre les Yamana. La flotte Ouchi, importante, mais avec des équipages encore peu expérimentés, occupe le détroit de Kanmon, tandis qu'une force de 1.000 samurai, 1.600 ashigaru, 350 onna-bushi et 4 batteries de siège se dirige vers Nagato afin de conquérir la province.

La situation des Yamana est confuse. Ils étaient apparemment en plein déplacements massifs de troupes, et viennent de transférer près de 5.000 hommes à Chikuzen depuis Nagato et Inaba (75% des troupes dont le transfert a été ordonné ont pu effectuer la traversée). Cela laisse 1.900 soldats du corps expéditionnaire pris de court, en plus des 2.000 hommes prévus pour garder les possessions de Honshu, Parmi ceux-ci,  2.500 (1.300 ashigaru, 600 samourais, 300 cavaliers légers, 150 onna-bushi et 150 sohei) sont retranchés dans Shimonoseki, à la pointe ouest de Nagato, tandis que 1.400 autres (725 ashigaru, 475 samourai, 100 onna-bushi, 75 sohei) se trouvent à Inaba.

En soutien des Ouchi, les Amago expédient une partie de leurs forces: ce sont 900 ashigaru, 500 samourais et 100 cavaliers samourais qui arrivent d'Iwami et entrent depuis le nord dans Nagato. Ils parviennent à enfermer 450 ashigaru et 175 samourais de la garnison Yamana dans Hagi, réduisant d'autant la défense de Shimonoseki, l'autre place forte de la province.
Immédiatement, le siège de cette dernière ville. Durant deux mois, les murs du château de celle-ci sont mis à mal par les armes de siège, particulièrement nombreuses, des Ouchi, tandis que la flotte du clan est suffisamment dominante en mer que les jonques Yamana préfère se replier vers Dazaifu plutôt que de risquer la défaite.
Fin mars, Shimonoseki se rend. En apprenant cette nouvelle, le commandant de Hagi effectue le seppuku, et sa garnison se rend aux Amago. La province de Nagato est investie.

Kyushu
Pendant ce temps, la situation orageuse à Kyushu a également abouti à la guerre. Informés par des espions des préparatifs Yamana contre Hizen, les Otomo et les Nabeshima se sont alliés aux Ouchi et aux Shimazu, et attaquent préventivement les Yamana. Ils n'avaient pas tord: le gros de l'armée Yamana se trouve bel et bien stationné à Kyushu, dans la provinde Chikugo!
Ce sont donc plus de 11.000 hommes en tout qui se trouvent là-bas, préparant ostensiblement la campagne. Mais c'est la campagne qui vient à eux: Une attaque simultannée sur trois fronts!
Les forces navales qui se préparaient à débarquer après une étape à Dazaifu des forces dans Hizen, sur les arrières de l'armée Nabeshima, se retrouvent subitement à être au coeur du combat, plutôt qu'à prendre par surprise.
D'abord, c'est au sud que le premier coup est porté: les Shimazu attaquent Chikugo avec une force de 2.000 ashigaru, 800 samourais, 800 onna-bushi , 1.000 cavaliers légers, 800 cavaliers samourais et toute leur artillerie. Leur situation est initialement difficile, comme le gros des forces Yamana s'y trouve, 8.600 hommes! La bataille parait très mal engagée, et déjà après deux heures de combat les forces Shimazu ne tiennent plus que grâce à la terreur que les canons européens font courir dans les rangs Yamana, quand le gros de l'armée Otomo arrive à marche forcée au secours de ses alliés imprudents. Les 7.500 Otomo retournent le cours de la bataille, et les Yamana sont défaits dans un bain de sang du genre dont Kyushu est hélas devenue trop coutumière. Leurs forces fuient en désordre vers le nord: la moitié des survivants (1.000 hommes) se jettent dans Kurume, tandis qu'un autre millier parvient in extremis à rejoindre à Dazaifu les forces qui se préparaient à mettre la voile et attaquer les Nabeshima par derrière. Pendant ce temps, les forces Otomo et Shimazu mettent le siège de Kurume, qui, une fois de plus, est bombardée avec intensité par les mêmes canons. Les réparations hâtivement faites au courant des derniers mois sont détruites, mais la garnison résiste encore pendant un mois et demi avant de se rendre et de permettre de reprendre la progression.
Pendant ce temps, le mouvement continue: les Nabeshima, plus de 4.000,  passent la frontière à l'ouest de Chikuzen, tandis qu'à l'est, depuis Buzen, une force composée de 1.200 Otomo, 2.000 Shimazu et 1.750 Ouchi tente de prendre la capitale de Kyushu en tenaille.  En tout, ce sont donc près de 8.950 hommes qui attaquent Dazaifu et ses 6.000 défenseurs (dont 1.000 survivants de la bataille devant Kurume). Le daimzu Yamana lui-même se trouve parmi eux.
Le siège est mis devant la ville en mai 1561, et il est clair que les attaquants attendent l'arrivée des troupes terminant de pacifier Kurume pour passer aux choses sérieuses...

Activités navales
Sur mer, après que les navires Ouchi (25 unités) ait pris le contrôle du détroit de Kanmon, la flotte Yamana dans ces eaux (plus de la moitié de ses vaisseaux, 14 unités) se réfugie au nord de Hataka, le port de Dazaifu, tandis que l'autre partie (10 unités), envoyée devant les eaux Shimazu, surveille la flotte de ces derniers de loin (22 unités). C'est alors que les Shimazu se mettent en route, et se dirigent par le sud-est vers le détroit de Kanmon, contournant Kyushu et faisant jonction avec la petite flotte Otomo au large de Bungo (4 unités), avant de faire voile vers les Ouchi. Les commandants Yamana sont forcés de livrer bataille afin d'éviter de définitivement perdre de le contrôle de la mer face à un ennemi massivement supérieur: la flotte en mouillage à Hataka ( descend depuis le détroit de Corée vers celui de Kanmon et engage la flotte Ouchi, tandis que les unités affectées à la surveillance des Shimazu engagent ceux-ci et leurs alliés Otomo, dans l'espoir de les ralentir.
C'est la double-bataille de Dan-no-Ura. Durant les premières heures, la flotte Yamana parvient à enfoncer la flotte Ouchi, et semble sur le point de répéter l'exploit des Minamoto durant la première bataille de Dan-no-Ura (1185). Toutefois, après un combat impitoyable ou les équipages Yamana montrent leur expérience supérieure à celles des Ouchi, les Yamana finissent par ployer sous le nombre, et, après avoir perdu la moitié environ de leurs navires, se retirent vers Hataka. Les Ouchi ont étés tellement saignés
Au sud, la situation est moins incertaine. Avec une supériorité numérique massive en nombre comme en qualité des défenseurs aboutit à la défaite totale des Yamana. Aucun navire n'en réchappe.

Armée shogunale
Mais la situation difficile des Yamana ne s'arrête pas là: comme ces évènements dramatiques se déroulaient dans l'ouest, comme une partie de l'ost shogunal, sous le commandement du compétent général Hosokawa Fujitaka, quitte Kyoto dans les derniers jours de décembre, traverse Tamba et Harima, où les petits clans, appelés par le bakufu, ont rassemblés des troupes et rejoignent les forces du shogun, et finalement fait jonction dans Harima avec les Hosokawa. Depuis là, la troupe entre dans Tajima. La résistance y est, de manière surprenante, faible. Quelques samourais isolés rassemblent des partisans et tente de résister symboliquement, mais beaucoup préfèrent se prosterner devant la bannière shogunale sans même combattre. Les alliés Miyazu des Yamana, méfiants face aux trahisons du passé, ont assuré le bakufu de leur neutralité. En un mois, Tajima est pacifiée.
En parallèle, c'est l'armée Amago - le gros des troupes, non occupé à pacifier Nagato - qui passe la frontière entre Izumo et Hoki, et occupe la région sans coup férir. La population ne s'oppose pas au retour de ses anciennes maîtres, et en un mois la région est pacifiée, tandis que les Amago continuent vers l'est...
Entre temps, l'armée du Bakufu est passée dans Inaba. Là, il y a de la résistance: 1.400 hommes tiennent Inaba. Ils sont assiégés par une armée gigantesque: plus de 16.000 hommes! La situation devient encore plus critique lorsque les Amago les rejoignent, avec 2.300 hommes. Le commandant de la place laisse sortir tout les ashigaru et civils, que le général Hosokawa Fujitaka traîte honorablement. Ensuite, les assiégeants lancent l'assaut. 475 samourai, 100 onna-bushi et 75 sohei connaissent une mort glorieuse au combat, et le chef des forces alliés lui-même verse des larmes sur la perte d'hommes et femmes aussi courageux et loyaux.
Après avoir installé sur place d'importants détachements (principalement tirées des forces shogunales), l'armée coalisée prend lentement la route du San'indo vers l'ouest

Que vont faire les Yamana?


Pertes:

Yamana:
3.950 ashigaru
1.550 samourais
1.000 onna-bushi
200 sohei
850 cavaliers légers
800 cavaliers samourais
18 unités de jonques
(morts + redditions)

Shimazu:
1.200 ashigaru
300 samourais
15 teppo
475 cavaliers légers
250 cavaliers samourais
0,25 unités d'artilleurs (1 couleuvrine hors-service, réparable)
5 unités de jonques

Otomo:
1.000 ashigaru
150 teppo
250 samourais
150 cavaliers légers
150 cavaliers lourds
1 unité de jonques

Nabeshima :
Négligeables

Amago:
Négligeables

Troupes de Harima et de Tamba:
-5%

Hosokawa
-5%

Shogunat Ashikaga
-5%

Ouchi:
250 ashigaru
120 samourais
25 onna-bushi
0.5 unités de siège
20 unités de jonques

[HRP]Voilà, ceci est la première fois dans cette partie que le shogunat lance une coalition contre un joueur uniquement parce qu'il est devenu trop puissant (il y a évidemment beaucoup de facteurs, mais celui-ci est décisif ici, plus que dans le cas de la coalition contre les Ikko-Ikki qui avait aussi un aspect puissant de lutte contre la subversion Ikko). Trop peu de joueurs jusqu'ici ont donné au shogunat l'attention qu'il méritait (trois joueurs ont réellement fait preuve de diplomatie et de ménagement à l'égard du shogun, les autres se contentant de demander son arbitrage quand ça les arrange. Ici, une diplomatie plus pro-active des Yamana à Kyoto aurait pu peut-être pas éviter la sanction shogunale, mais en tout cas repousser celle-ci jusqu'à ce qu'une ou deux provinces de petits clans supplémentaires soient sous contrôle.
Bref, autant pour dire: tant qu'il y a un shogun PNJ, vous savez à qui il faut cirer les pompes^^


Je m'excuse aussi de mon retard. Un emploi du temps chargé, plus la complexité de la diplomatie régionale m'ont retenu. J'ai aussi soigneusement orchestré la transpiration d'informations sur les choses qui se préparaient à divers clans voisins, ce qui demandait du doigté.


Dernière édition par Syllas - Shogun Ashikaga le Sam 8 Fév - 21:39, édité 1 fois

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamana-no-Ran (1561)

Message  Clan Yamana le Mer 5 Fév - 10:38

Si je soustrais à mon armée de départ les morts et redditions, je trouve qu'il me reste 7500 hommes au lieu des 6000 prévus. Des hommes de Kurume ont-ils réussi à s'échapper?

Parce que
Nagato : si on admet que mes 2500 hommes retranchés à Shimonoseki ont été décimés à 100% par les 3000 hommes Shoni en leur causant 10% de pertes
Inaba-Hoki : si les 1400 hommes se sont rendus face au Shogun
Chikugo : si on admet que les 8600 hommes positionnés à Chikugo ont été décimés à 90% (1000 survivants) par les 5400 + 7500 hommes de Shimazu et Otomo
Ainsi on arrive à des pertes de 11500 hommes. Alors qu'en faisant la somme de mes pertes on arrive à 8850.

Donc je prends quoi :
-5400 (nombre total moins les pertes calculées : 16900-11500)
-6000 (nombre écrit)
-7500 (nombre total moins les pertes écrites 16900-8850)
?
avatar
Clan Yamana

Messages : 210
Date d'inscription : 17/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamana-no-Ran (1561)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Mer 5 Fév - 15:47

[HRP]Le chiffre est 6.000. J'étais fatigué hier soir et peu disposé à refaire encore une fois la compta exacte des pertes, et ai fait grosso modo à la louche. Les pertes ayant "disparu des dossiers" doivent être considérées comme ayant une répartition comparable à celles comptabilisées.

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamana-no-Ran (1561)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Sam 8 Fév - 21:32

Règlement de la guerre: Ici

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamana-no-Ran (1561)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum