Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Aller en bas

Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Sam 18 Jan - 16:28


2nd semestre 1559

L'orage qui depuis des années se préparait à Kyushu éclate, comme l'île sombre dans la guerre!

Cela commence avec l'attaque des Arima et des Shoni contre le clan Shimazu de Satsuma, suite à la vieille querelle entre les clans datant de la guerre Ito, qui s'était achevée dans l'insatisfaction générale suite à l'intervention du Shogun. Cette fois, c'est la guerre! Une armée se masse à la frontière entre Higo et Satsuma, et marche sur Kagoshima.

C'est une force considérable: 5.000 soldats Arima, renforcés par plus de 2.000 soldats Shoni. Face à eux, l'armée Shimazu se révèle solide et expérimentée, d'autant plus qu'elle a réussi à rapidement combler ses pertes, au prix de grands efforts humains et financiers qui ont laissé le domaine épuisé: Plus de 3.500 ashigaru, 1.000 samourais et leurs femmes, 2.300 cavaliers, et une vaste flotte. Le coeur de troupes d'élites de la guerre Ito constitue une émulation, même si il a tendance a être assez noyé dans la vaste masse des recrues.

L'armée Shimazu se dérobe toutefois. Dans les collines et montagnes du nord de la province de Satsuma, ce sont des escarmouches ponctuelles qui éclatent, ralentissant les alliés, qui ne parviennent pas à obtenir de bataille rangée afin de faire jouer leur supériorité numérique. Finalement, les troupes Shimazu se retirent dans la citadelle de Kagoshima, qui, grâce à cette vaste garnison, promet un long et difficile siège. Les troupes alliées mettent en place le blocus autour de la place, et se contentent de la bombarder avec leurs catapultes.

En mer, les Shoni ont expédié à bord de 5 unités de jonques une force de 2.000 hommes vers Satsuma. En chemin, ils rencontrent une force navale Shimazu de 15 unités de jonques se préparant à mener des raids en Mer d'Ariake. Le combat éclate au large de la péninsule de Nishisonogi, et tourne rapidement à l'avantage des Shimazu, plus nombreux et dotés de meilleurs navires. La moitié des navires Shoni coûle durant le combat, tandis que les survivants parviennent à se jeter in extremis dans le port d'Omuta, dans la province de Chikugo, où 1.000 des 2.000 soldats embarqués survivants débarquent, bénissant les kamis d'avoir de nouveau du sol en dur sous les pieds.

Mais, alors que tout cela se passe dans le sud, dans le nord de l'île, la situation change radicalement: le clan Otomo déclare alors la guerre aux Shoni et Arima; une forte armée de près de 5.000 hommes, comprenant notamment 500 arquebusiers et une unité de couleuvrines d'import portuguaises, passe la frontière entre Bungo et Buzen. Les loyautés des seigneurs locaux sont partagés, entre les vieux samourais pro-Otomo, ceux qui ont étés nouvellement fieffés sur place par les Shoni. Malgré tout, les quelques forces de défense hâtivement rassemblée par les Shoni sont insuffisantes pour lutter, consolidées par l'envoi de 450 sohei et 300 samourais depuis la province voisine. Malgré cela, dès la fin septembre Otomo Sorin met le siège devant Kokura, qui subit un terriblement bombardement à l'artillerie de modèle européen. Les murs explosent, les structures s'effondrent, les ennemis sont terrifiés, et, en une semaine, la garnison subit de graves pertes et capitule. Durant le mois qui suit, les forces Otomo sécurisent Buzen, et, laissant 400 ashigaru derrière afin maintenir l'ordre, puis avancent vers l'ouest sur Chikuzen et Dazaifu, la capitale de Kyushu et du clan Shoni.
Pendant ce temps, un autre corps d'armée Otomo s'est positionné dans l'ouest de Bungo, leur province, à la frontière de Higo, et semble attendre l'ordre d'attaquer.

Là, la situation est également confuse. Car, dès l'annonce de la déclaration de guerre Otomo, ce sont les Yamana qui se sont joints à la partie! Une flotte débarque d'abord des forces à Iki, qui tombe sans coup férir, avant d'atterrir à l'ouest d'Hataka, dans Chikuzen. La surprise est totale chez les défenseurs, et, même si l'intégralité des troupes ne peut être débarquée en un voyage, une force considérable se dirige vers Dazaifu toute proche.

Après le départ des troupes envoyées en soutien à Buzen, la garnison de cette derière se compose de 1.000 sohei, 900 samourais, 300 onna-bushi et 100 cavaliers légers, qui ne réagissent pas à temps pour empêcher le débarquement. Face à eux, 4.200 ashigaru, 2.100 samourais, 2.100 cavaliers légers, 1.100 cavaliers samourais, 1.000 onna-bushi et 3 batteries de siège. Il faut deux semaines afin de transporter le matériel et finir d'investir la ville; mais, la taille de la garnison étant ce qu'elle est, les opérations prennent du temps. Ce n'est qu'à partir de la mi-octobre que les premiers signes d'affaiblissement se font sentir, comme les murailles commencent à s'effriter face aux armes de siège.

Un usage des dés a eu lieu ici, en raison de 1/la force de la garnison 2/ la multiplicité des issues possibles et l'exigence de neutralité du MJ. Détails disponibles en fin de post.

Par une chance extraordinaire, toutefois, les assiégeants parviennent à repérer une poterne demeurée entre-ouverte
Qui dit siège de Constantinople de 1453 ?, et lancent un assaut brusque dans cette direction, qui prend de court les défenseurs... Leur résistance est héroïque, mais vaine, comme les troupes Yamana se répandent à toute vitesse dans les fortifications. Après une demi-journée de combat, les derniers bastions tombent, et Dazaifu, la capitale de Kyushu, est sous le contrôle du clan Yamana! Lorsque Otomo Sorin, à la tête de l'armée Otomo arrivant depuis Buzen se présente devant la place, il y découvre la bannière des Yamana, flottant au vent.

Immédiatement après la complétion de cette opération, 1.200 cavaliers Yamana rembarquent, et prennent la route de la Mer d'Ariake, où ils sont rejoints par 1.000 cavaliers samourais Shimazu récemment embarqués. Ils débarquent fin novembre près d'Omuta, dans la province de Chikugo, où ils tentent de prendre de vitesse les Arima vers Kurume, la capitale locale. Toutefois, par un heureux hasard pour les défenseurs, les 1.000 survivants de la bataille navale au large de Nishisonogi sont encore présents dans la province, et parviennent à se fortifier dans le château. Les assiégeants, dépourvus de matériel et de ravitaillement, sont incapables de prendre la place forte, et se contentent de camper devant.

Avec le mois de décembre, les opérations militaires ralentissent. La situation est confuse: une vaste armée assiège encore Kagoshima, de même Kurume dans Chikugo l'est. Otomo Sorin et le gros des forces Yamana campent à côté de Dazaifu capturée; ainsi, les deux provinces du nord-est sont fermement sous contrôle des alliés des Shimazu. A Hizen, de nouveaux troubles ont éclaté, principalement du brigandage d'anciens ashigaru de la rébellion Ryuzoji. Les Nabeshima ont quant à eux de nouveaux rassemblé leurs troupes, en tout plus de 2.000 hommes, et observent la situation depuis leur château à Saga...


Pertes:

Shimazu:
100 ashigaru
20 samourais
175 cavaliers légers
1.5 unités de jonques

Shoni :
1.550 sohei
1.200 samourais
300 onna-bushi
(forces stationnées dans le nord de Kyushu)
550 sohei
450 samourais
3 unités d'artillerie
2.5 unités de jonques
(forces opérant dans le sud de Kyushu)

Arima:
200 ashigaru
100 samourais
25 cavaliers samourais

Yamana:
750 ashigaru
500 samourais
100 cavaliers légers
50 cavaliers samourais
250 onna-bushi
0.5 unités de siège

Otomo:
350 ashigaru
45 teppo
75 samourais
30 cavaliers légers
25 cavaliers lourds

Dés:

Siège de Dazaifu: Table des possibilités, dés à 10 faces. Résultat obtenu en rouge.

1 Assaut (réussite totale, pertes faibles)
2 Assaut (réussite, légères pertes)
3 Assaut (réussite, pertes)
4 Assaut (lourdes pertes)
5 Assaut (attente troupes Otomo, réussite, pertes légères)
6 Assaut (attente troupes Otomo, réussite, pertes)
7 Assaut repoussé (légères pertes)
8 Assaut repoussé (pertes)
9 Assaut (réussite, pertes)
10 Assaut (réussite, lourdes pertes)

Sacrée chance pour les Yamana, comme vous le voyez, là ils ont eu la seule possibilité "pertes faibles" (pertes faibles relativement à la situation) sur 10. Comme le disait Napoléon: la chance est essentiel au grand général^^

[HRP]Mes excuses concernant le retard dans cette guerre, qui était due pour hier. Comme vous le voyez, son déroulement est assez complexe (une heure et demi de travail pour ce rapport, c'est pas comme la Seconde Guerre Mondiale, mais certainement pas simple non plus), avec des interventions un peu partout, un PNJ actif, etc etc,; en outre, j'ai eu des choses à faire IRL.


Dernière édition par Syllas - Shogun Ashikaga le Lun 27 Jan - 23:58, édité 1 fois

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Ouchi. le Sam 18 Jan - 17:06

Ainsi, les Otomo décident de rompre le pacte de non-agression! (il ne restait qu'un semestre avant qu'il ne prenne fin)
Il est bien dommage de voir à quel point certains n'ont aucune parole! Vous le paierez de votre vie!
avatar
Clan Ouchi.

Messages : 72
Date d'inscription : 19/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Miyoshi le Sam 18 Jan - 17:56

Nous doutons que les Shoni ne soient bien placés pour parler alors qu'ils attaquent à peine un semestre après une paix imposée par le shogun.
avatar
Clan Miyoshi

Messages : 849
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Ouchi. le Sam 18 Jan - 18:09

Nous n'avons aucunement agi à l'encontre de la décision du Shogun (Relis son post, tu verras, Syllas nous l'a confirmé)
avatar
Clan Ouchi.

Messages : 72
Date d'inscription : 19/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Miyoshi le Sam 18 Jan - 19:11

Certes le Shogun n'a pas imposer de PNA mais il a imposer une paix que vous vous êtes empresser de rompre après avoir fini vos préparatifs.
avatar
Clan Miyoshi

Messages : 849
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Ouchi. le Dim 19 Jan - 3:32

Avons nous agis a l'encontre de la demande shogunale? Non, c'est ce que vous supportiez, mais c'est faux, la discussion s'achève donc ici.
avatar
Clan Ouchi.

Messages : 72
Date d'inscription : 19/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Mar 21 Jan - 23:50


1er semestre 1560

La guerre continue à Kyushu, et la situation des alliés Arima-Shoni est difficile. La forteresse de Kagoshima résiste encore, et le moral des défenseurs est bon, les greniers étant largement pourvus, et deux tentatives contre la vie du seigneur Shimazu et les grands samourais de sa retenue ayant échoué. La rumeur persistante que les Shimazu seraient en train de négocier le soutien de la caraque nanban en ce moment en mouillage en baie de Kagoshima n'est également pas pour rassurer les assiégeants.
Parmi ceux-ci, toutefois, il y a du mouvement: l'armée Shoni se retire largement, laissant derrière elle quelques sohei et armes de siège, entre autres, pour remonter du reste vers Higo, et le nord, où la situation demeure menaçante, comme Hizen, la dernière province sous contrôle - ténu - des Shoni est exposée à la puissance armée Yamana-Otomo campée sous les murs de Dazaifu. Ce sont donc plus de 2.000 soldats Shoni qui marchent.
Pendant ce temps, des campagnes de recrutement massif sont en cours; la rumeur courtque près de 8.000 hommes seraient rassemblés dans Higo, tandis que les Shoni lancent également une campagne à Hizen, avec un succès moindre. Mais il est douteux de savoir si elles seront achevées à temps, d'autant plus que des navires légers Yamana débarquent des petites troupes d'agresseurs dans le nord de Hizen, qui perturbent le bon déroulement du rassemblement des forces!

A ce moment, l'armée dans le nord se met en route: les Otomo et le gros des forces Yamana descend vers le sud et Kurume, déjà assiégée par un détachement de ce dernier clan, tandis qu'une force plus petite se place à la frontière de Hizen, et y stationne. En parallèle, la flotte Yamana, renforcée de troupes embarquées, tente de mettre en place un blocus sur cette province, mais échoue, suite à des sabotages des installations cotières et de plusieurs navires, qui nécessitent alors des réparations. Le blocus se révèle donc imparfait, jusqu'à l'arrivée de la flotte Shimazu qui comble ses failles. Au passage, une partie non-négligeable des navires Shoni en construction et des unités restantes de la flotte Shoni coûle.

Lorsque le gros des troupes arrive en vue de Kurume, la situation de la place devient désespérée, et les défenseurs préfèrent capituler. Les troupes occupent pacifiquement la citadelle, tandis que son commandant se suicide.

Ils reprennent alors leur route vers le sud, mais leur vitesse est ralentie par des opérations de sabotage menées sur les lignes de communication et de ravitaillement. Cela est aggravé par la mauvaise volonté manifesté des populations de Chikuzen et Chikugo à l'égard des Yamana, leurs nouveaux maîtres; des samourais ouvertement pro-Shoni ou pro-Kikuchi (les anciens seigneurs de Chikugo) s'agitent, et dans un ou deux cas des officiers Yamana sont sabrés en pleine rue et jour. La garnison de Dazaifu, même consolidée par des renforts provenant d'Inaba, peine à maintenir l'ordre...

Malgré cela, mi-avril, de grandes forces se rassemblent devant Kumamoto, la capitale de Higo. Descendant depuis le nord, l'armée Otomo, comptant plus de 5.000 hommes et sa redoutée artillerie européenne, et les 9.000 hommes de l'armée Yamana. En parallèle, une force fraiche de 4.000 soldats Otomo arrive depuis Bungo, à l'est, via les routes de montagne.
Côté défenseurs, les 2.000 et quelques soldats Shoni en provenance de Satsuma sont arrivés à temps pour soutenir les forces déjà recrutées de la nouvelle armée Arima, comprenant 800 ashigaru, 500 samourais, 200 samourais à cheval et 300 onna-bushi. La citadelle de Kumamoto est solide, mais la différence en nombres est écrasante... Les défenseurs préfèrent se terrer dans derrière ses murs, tandis que l'artillerie Otomo et les catapultes Yamana bombardent les défenses. L'héroïsme des défenses permet malgré tout à la défense de tenir pendant déjà deux mois, au prix d'importantes pertes...

Pendant ce temps, la situation dans Hizen devient de plus en plus difficile. Les Nabeshima semblent de moins en moins enclins à soutenir les Shoni, mais, ayant souffert des insultes de la part des Yamana, hésitent. Il faut attendre fin mai pour qu'ils se proclament alliés des Shimazu, et tournent leurs armes contre les loyalistes Shoni de la région. Une hideuse guerre locale s'ensuit, causant de lourdes pertes parmi les forces des deux camps, mais se terminant par une situation globalement favorable aux Nabeshima, qui profitent largement de la situation apparemment critique du clan Shoni pour rallier les idécis et causer des désertions parmi les forces nouvellement recrutées par les Shoni. Ceux-ci perdent du terrain dans la province, se limitant au nord et aux anciennes terres Ryuzoji, confisquées et redistribuées à des loyalistes après la révolte...

Pendant ce temps, tout dans le sud, la situation à Kagoshima devient de plus en plus difficile. Après dix mois de siège, la nourriture commence à manquer, et des maladies se répandent parmi les soldats. En infériorité numérique, les Arima n'attaquent pas, mais ayant reçu des ordres de siège et d'attente, ne bougent pas non plus. Leur proprement approvisionnement commence à connaître des ratés, comme la province de Higo est en proie aux malheurs de la guerre...



Pertes:

Shimazu:
200 ashigaru
125 samourais
75 cavaliers légers
50 cavaliers samourais
Réserves de nourriture en cours d'épuisement; épidémies

Shoni :
720 sohei
480 samourais
100 onna-bushi
300 ashigaru
Les recrutements à Hizen sont bloqués par les combats dans la province

Arima:
250 ashigaru
150 samourais
75 cavaliers samourais
Les Arima perdent le contrôle de Chikugo
Les recrutements à Higo sont gravement compromis par l'occupation du nord de la province


Yamana:
400 ashigaru
120 samourais
80 cavaliers légers
40 cavaliers samourais
30 onna-bushi
0.25 unités de siège

Otomo:
300 ashigaru
20 teppo
45 samourais
20 cavaliers légers
5 cavaliers lourds

Dés:
Assassinats des Shimazu. Tentative sur le seigneur Shimazu: échec (exécution de l'agent). Tentative sur le commandement Shimazu (échec, l'agent s'échappe).

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Lun 27 Jan - 23:57

2nd semestre 1560

La situation des Shoni et Arima devient désespérée à Kyushu, comme les forces coalisées les pressent de plus en plus près.

Dans Hizen, les Nabeshima sont clairement passés dans le camp allié, et ont entrepris une campagne d'élimination de leurs anciens seigneurs. Recevant du soutien naval et de cavalerie des Shimazu, et profitant du moral faible de leurs adversaires, ils parviennent à prendre les dernières places Shoni dans le nord de Hizen avant l'arrivée de l'hiver.

Dans le sud, l'armée Arima lève précipitemment le siège de Kagoshima, et remonte vers le nord à marche forcée, suivie de loin par les anciens assiégés. Ceux-ci sont ralentis par une série d'escarmouches avec l'arrière-garde Arima dans les montagnes du sud de Higo, mais guère suffisamment pour faire une différence. L'armée qui assiège Kumamoto est énorme, et a détaché une partie de sa cavalerie vers le sud, qui s'englue dans des combats d'avant-garde avec les forces Arima. De nouveaux, les Shimazu subissent des pertes, mais elles sont réciproques, et ralentissent encore la progression des Arima, permettant aux forces les poursuivant de les rattraper. Finalement, le détachement supplémentaire de forces Yamana depuis Kumamoto parvient à forcer une bataille rangée, qui se déroule dans des conditions effroyables pour les Arima. Après une journée de combat, leur armée - et daimyo - sont tombés. Les pertes alliées sont fortes, mais supportables.

La citadelle de Kumamoto, pillonnée et affaiblie, tient encore jusqu'à fin novembre, avant de se rendre. L'armée Otomo occupe les restes du château, et Otomo Sorin prend le contrôle de la région.

Pertes:


Shimazu:
600 ashigaru
255 samourais
100 cavaliers légers
120 cavaliers samourais
Réserves de nourriture médiocres

Shoni :
Toute l'armée est hors de combat
Hizen est annexée par le clan Nabeshima
Le clan Shoni disparaît


Arima:
Toute l'armée est hors de combat
Higo est annexée par le clan Otomo
Le clan Arima disparaît


Yamana:
600 ashigaru
130 samourais
100 cavaliers légers
150 cavaliers samourais
50 onna-bushi

Otomo:
200 ashigaru
10 teppo
50 samourais
25 cavaliers légers
10 cavaliers lourds


[HRP]Mes excuses pour le retard. Entre un IRL chargé mon modem qui décide unilatéralement et de manière non-provoquée de prendre des vacances, c'est pas toujours facile...
Pour ces mêmes raisons, et parce que la guerre touche à sa fin, je serai bref.

Je tiens à saluer le beau jeu des joueurs dans cette guerre. Ca a parfois été un peu confus, mais globalement je pense avoir tenté de faire au mieux ce qu'on demandait de moi. La politique, interne comme extérieure, de notre ami Shoni s'est révélée très bien orchestrée, et aurait sans doute emporté la situation sans l'intervention inattendue du Yamana. Les Arima ont également bien mené leur barque, et je peux en dire autant des Shimazu et Yamana. C'est très dur de départager des joueurs sur des nombres équivalents et avec des ordres aussi bien réalisés qu'ils l'ont ici, et je préfererais tous pouvoir vous faire gagner; fin', bravo à tous!

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Yamana le Mar 28 Jan - 0:16

J'ai même assez mal joué au milieu de la guerre et fait de mauvaises anticipations, je remercie donc mes alliés pour avoir compensé!
avatar
Clan Yamana

Messages : 210
Date d'inscription : 17/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Kono le Mar 28 Jan - 7:01

[HRP très beau jeu dans Kyushu il y a eu énormément de rebondissement en 3 tours j'ai moi même cru que j’allais perdre a plusieurs reprise. Félicitation au joueur Shoni, Arima et a Syllas bien sur pour ces magnifique rapport de guerre comme toujour]
avatar
Clan Kono

Messages : 422
Date d'inscription : 08/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Oda le Mar 28 Jan - 16:49

HRP: Oui, très bien joué à tous les joueurs.
avatar
Clan Oda

Messages : 238
Date d'inscription : 09/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Clan Ouchi. le Mar 28 Jan - 17:22

HRP : Félicitation à Shimazu, qui a su tirer parti du faux pas de la déclaration de guerre hâtive Arima, et ainsi me prendre totalement au dépourvu en anéantissant mes chances de reprendre des forces
avatar
Clan Ouchi.

Messages : 72
Date d'inscription : 19/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kyushu-no-Ran (1559-1560)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum