Nagato-no-ran (1576-1577)

Aller en bas

Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Mar 10 Fév - 11:50


1er semestre 1571

Après des mois de montée des tensions dans l'ouest du pays, c'est la guerre qui éclate autour du détroit de Kanmon. La cause directe est le blocus des Ouchi autour des côtes et du commerce Amago, la dernière en date d'une série d'actions hostiles contre le voisin au nord du clan de Suo et Nagato. Dans un secret de moins en moins efficacement préservé, les Otomo se sont alors ingérés dans les affaires du clan Amago, et ont entamé des préparations de guerre afin de briser la présence Ouchi dans le détroit de Kanmon.

De son côté, le seigneur Ouchi, confiant, a posté ses troupes, totalisant un peu moins de 10.000 hommes, à la frontière nord de son domaine, afin d'intimider son voisin Amago, ne laissant que des garnisons faibles dans les villes côtières et commerçantes de Nagato et Suo. La flotte Ouchi, elle, quoique d'une taille respectable, est également dispersée entre les diverses postes du blocus.

Face à cela, les Otomo ont mobilisé trois corps d'armée d'environ 10.000 hommes chacun, stationnés dans les provinces septentrionales de Kyushu, lesquels trois flottes de guerre de plus de trente unités de jonques chacune s'apprêtent à transporter. De leur côté, les Amago ont au cours des derniers mois stationné des troupes à la frontière sud de leur domaine, mais ne paraissent pas déterminés à prendre l'initaitive, du fait de la faiblesse de leurs effectifs.

Bataill de Kanmon
Ce sont les Otomo qui prennent l'iniative dans les premiers jours de janvier 1576. La mer est grosse lorsque leur flotte appareille, mais cela reste maîtrisable. Deux flottes combinées opérant dans le détroit de Tsushima manoeuvrent par le nord en direction du détroit de Kanmon, et prennent en tenaille les navires Ouchi gardant la sortie du détroit. Durant de précieuses minutes, ceux-ci hésitent à engager les Otomo ou à fuir, et plusieurs navires sont perdus dans l'intervalle. Lorsque l'amiral Ouchi ordonne finalement la retraite et s'engage dans le détroit, il est pris sous le feu de canons Otomo placés sur la côte, et, vers la sortie, c'est la troisième flotte Ouchi qui apparait à l'horizon, venant de la mer de Seto. Voyant la situation perdue, l'amiral ordonne d'échouer les navires sur la côte de Honshu, et de la brûler, avant de se nouer une ancre autour de la taille et de se jeter à la mer.
Devant les yeux médusés des Otomo, la flotte Ouchi entière s'échoue avec fracas sur les plages et rochers de Shimonoseki, ancien lieu de la bataille de Dan-no-Ura, et bientôt l'horizon se couvre de fumée, tandis que les marins rescapés s'enfuient.

Les attaquants mettent alors à exécution la phase suivante de leur plan: l'armée Otomo débarque à Shimonoseki, et établit une tête de pont dans la région, envoyant des escadrons d'éclaireurs dans la campagnes, et faisant rembarquer une partie des troupes, qui, à bord de la troisième flotte, se dirige alors vers Suo et Aki. En parallèle, une autre flotte remonte vers le nord et la mer du Japon, afin d'aller détruire le reste de la flotte de blocus Ouchi. Celle-ci, dispersée le long de la côte Amago, offre une proie facile, et en quelques semaines, les survivants ont fui vers l'est, où ils ont accosté dans des ports Yamana et Sakai.

Sur Honshu, les premiers rapports d'éclaireurs envoyés aux Otomo font état de l'absence de forces Ouchi significatives dans la région autour du détroit; il semblerait que l'essentiel de leurs forces se trouvaient dans les provinces d'Aki et de Suo. L'accès à celles-ci est défendus par le puissant château de Yamaguchi. Dans le nord de Nagato, le bastion militaire de la province, Hagi, serait également garni de troupes. Dans Aki, c'est la forteresse d'Hiroshima, et celle, voisine, de l'île de Miyajima qui protègent le coeur de la province, même si pour l'instant des troupes demeurent massées à la frontière nord.

Toutefois, l'incendie de la flotte a eu des effets secondaires inattendus. Courant se réfugier à Yamaguchi, les marins défaits ont toutefois été précédés par la nouvelle du désastre du fait de l'immense nuage de fumée s'étant élevé à l'horizon, suivi durant la nuit de l'incendie géant de la flotte. Des coursiers sont immédiatement dépêchés, et en quelques jours tout le clan est au courant de l'attaque insidieuse des Otomo. Les commandants évacuent rapidement la frontière Amago, et se dirigent à marche forcée vers les bastions encore non-compromis.

Mais déjà les navires Otomo apparaissent au large de Suo et Aki. La flotte Otomo interdit alors l'accès aux navires de guerre de tout clans, ne laissant passer que les marchands. Une jonque militaire Soga retournant à Sanuki est prise à partie et coûlée. C'est un véritable blocus sur toute la mer intérieure! Seuls les pirates de la région parviennent encore à échapper aux Otomo, profitant du labyrinthe des îles pour les semer ou tenter des coups de main audacieux sur des transporteurs de ravitaillement.

Siège de Yamaguchi
Entre deux, deux armées de 10.000 hommes débarquement et attaquent respectivement Suo et Aki. Les Otomo débarquent à Hofu dans Suo, et marchent vers le nord à travers les douces collines de la région vers Yamaguchi, où ils arrivent en février. La ville et son château sont défendus par Sue Harukata, shugodai de Suo, tout juste revenu d'un voyage diplomatique. Le vieux samourai lettré aurait préféré se consacrer aux poèmes plutôt qu'à la guerre, mais il met en batterie les défenses avec détermination, organisant de son mieux ses 2.500 hommes et 750 levées effectuées d'urgence. Il dispose également de près de 2.500 marins rescapés de la bataille de Kanmon. Face à lui, les soldats Otomo sont au nombre de 8.000, bien entraînés et équipés de 15 canons modernes.
Ce qui aurait du être un siège rapide virera rapidement à la bataille longue et difficile, comme Sue Harukata semble déterminé à ne rien lâcher avec un entêtement et une mauvaise humeur clairs. Profitant de la présence de faubourgs marchands autour du château, il effectue de multiples sorties nocturnes avec les samourais issus du clan Sue. Une nuit, ils parviennent même à causer une incendie dans le camp Otomo, ou des réserves de poudre explosent, tuant près d'une centaine de soldats, et mettant deux canons hors-batterie. Malgré ces efforts, le pillonage continue pendant la journée, et c'est un miracle que le château tienne encore debout après plusieurs mois...

Pendant ce temps, une armée de plus de 10.000 hommes progressait vers Hiroshima dans la province d'Aki.* Les défenseurs de cette province, revenus de la frontière d'Iwami, sont au nombre de 7.000, et possèdent notamment 5 couleuvrines, récemment achetées aux portuguais. Ils se sont divisés entre deux forces: l'armée principale, basée à Hiroshima, l'ancien bastion Mori, et une force secondaire, stationnée sur Itsukushima (Miyajima), l'île sacrée que nulle bataille ne doit troubler, nul sang souiller.

Siège de Hiroshima:
Les Otomo commencent par attaquer en avril la force principale à Hiroshima. Ils en appellent également à leur flotte pour un soutien naval, toutefois celle-ci a été largement paralysée par la lutte contre la piraterie intempestive dans ces eaux traitreuses, laquelle menace en permanence les lignes de ravitaillement, et seule une partie des forces peut être détachée en soutien. Toutefois, cette force arrive sous le feu des défenseurs d'Itsukushima, qui tirent au canon et envoient des brulôts pour l'attaquer, forçant les navires Otomo à maintenir leur distance. C'est donc sans soutien naval direct que les Otomo attaquent les 4.500 défenseurs d'Hiroshima. Ils commencent par une canonnade déterminée, et après plusieurs semaines de siège, brisent la première enceinte. De durs combats s'ensuivent, toutefois les unités d'élite d l'armée Otomo se jettent sans crainte de la mort dans la bataille, et parviennent à tailler un chemin jusqu'au tenshu, le donjon, où les derniers défenseurs Ouchi se sont retranchés. C'est alors que, désespérés, ils mettent le feu à leurs magasins de poudre, faisant exploser le sommet du château. C'est dans le deshonneur qu'ils emmènent devant Enma, le juge infernal, plusieurs dizaines de vaillants samourais.

La bataille a été d'une grande brutalité, et les assiégeants sont fatigués et prennent plusieurs jours de repos en juin. On apprend à ce moment que les généraux Amago, hésistants mais non totalement apathiques, ont, en l'absence d'ordres de leur daimyo, pris par eux-mêmes l'initiative d'occuper plusieurs forts dans le nord d'Aki. Ils ont également tenté d'attaquer Hagi, place forte du nord de Nagato encore entre les mains Ouchi, mais une vigoureuse sortie des soldats Ouchi y a mis en fuite les assaillants.


A la fin du mois de juin, les Ouchi ne résistent en tant que force organisée plus que dans Hagi, Yamaguchi et Itsukushima, où s'est enfermé le daimyo Ouchi après la défaite à Hiroshima. Dans l'est d'Aki, également, les grands seigneurs féodaux de la province auraient rassemblé dans l'urgence plus de 2.500 hommes, et appelé le seigneur Kikkawa à l'aide. Un message désespéré aurait également été envoyé à Kyoto, demandant l'intervention de l'armée shogunale arrivée plusieurs mois auparavant à Izumo.


Pertes:

Ouchi:
Toute la flotte Ouchi est hors de combat.
3.000 ashigaru
800 samourais
500 teppo
500 cavaliers légers
600 cavaliers samourais
2 couleuvrines
6 batteries de siège

Amago:
150 ashigaru
75 samourais

Otomo:
1.000 ashigaru
550 samourais
300 teppo
150 cavaliers légers
300 cavaliers samourais
30 samourais d'élite


[HRP]Vous l'aurez peut-être remarqué, le joueur Amago n'a pas donné d'ordres de guerre. Et le joueur Ouchi a été pris totalement en dépourvu, donc pas non plus d'ordres de guerre là. C'est la première fois que je fais une guerre entre trois PJ avec seulement un set d'ordres^^ Du reste, les ordres Otomo étaient remarquablement bien réalisés; même sans sa supériorité numérique écrasante j'aurais accordé un sacré bonus à ce niveau-là.

*Historiquement la ville d'Hiroshima n'existe pas encore. Toutefois, je suis incapable de trouver quelle est la capitale provinciale d'Aki à l'époque. La ville voisine de Saijo me semble être trop petite et n'était qu'une ville-étape du San'yo'do. Bref, je vais donc partir du principe que Hiroshima est la capitale.


Dernière édition par Syllas - Shogun Ashikaga le Mar 17 Mar - 19:32, édité 1 fois

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Clan Otomo le Jeu 12 Fév - 8:14

Daimyo Soga-dono,

Le clan Otomo présente ses hommages au clan Soga concernant la perte de votre jonque de guerre et de son équipage. Le capitaine de ce navire a refusé de se plier au barrage et de faire demi-tour, il aura choisit la mort au combat plutôt que de subir le déshonneur d'une incarcération provisoire. Misaka-san, car tel était son nom, a offert un véritable affrontement aux marins du clan Otomo, pourtant largement supérieurs en nombre. Après avoir parlementé avec mes hommes, il a convenu d'un affrontement par abordage contre trois de mes jonques, et ce, dès les premières lueurs du jour. Après avoir accomplis les rites de mort nécessaires, il a signalé qu'il était prêt au combat et lancé son navire tout droit contre son adversaire le plus proche. Après l'abordage, il fallut une heure à trois de mes équipages pour réussir à vaincre les marins du clan Soga. Nous saluons le courage de cet hommes et des âmes vaillantes placées sous ses ordres. En mémoire de cette bataille vouée à honorer les plus pures traditions des samouraïs, le clan Otomo s'engage à vous fournir un navire flambant neuf dont la proue sera à l'effigie du capitaine Misaka. Cet affrontement servira d'exemple à l'ensemble de la marine Otomo.

Otomo Sorin, Daimyo du clan Otomo.
avatar
Clan Otomo

Messages : 373
Date d'inscription : 20/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Ven 13 Fév - 20:48

Le seigneur Soga répond par une lettre amicale, remerciant le seigneur Otomo pour ses compliments, et le complimentant à son tour pour les talents à l'épée de ses samourais. Pas moins de trois hommes ont étés nécessaires afin de venir à bout de son envoyé, dont la tête a été renvoyée dans une boite laquée. Les rituels funéraires honorables ont étés accomplis en présence de Soga-dono, et le corps de l'homme a été enterré dans un cimetière de Sanuki. Naturellement, il pourra être rappatrié afin d'être mis en terre sur les terres Otomo.

Il ne sera pas nécessaire de remplacer le navire perdu.

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Dim 1 Mar - 15:23

2nd semestre 1576

La situation des Ouchi empire de jour en jour, comme les poches de résistance demeurant ne sont pas coordonnées et largement en désarroi.

Dans Nagato, les forces Amago se retirent de Hagi et se dirigent vers Aki, tandis qu'une force Otomo de plus de 9.000 hommes investit le château et entame une série d'attaques déterminées contre cette position. Finalement, de nuit, un petit groupe de samourai parvient à escalader les défenses pendant que le gros des troupes a lancé une attaque de diversion, et à se rendre maître des portes de la place. Après un mois de siège, les défenseurs de Hagi sont massacrés.

Plus au sud, dans la province de Suo, le bastion de Yamaguchi résiste encore aux assauts dirigés contre lui, sous le commandement du shugodai de la province, le vieux général Sue Harutaka. Les sorties des assiégés se poursuivent, toutefois les Otomo mettent progressivement en place une rotation des hommes et serrent la garde de la place jusqu'au point où ces actions nocturnes deviennent de plus en plus risquées et difficiles, tandis que durant la journée le bombardement se poursuit sur les murs tremblants de la place.
Finalement, au mois de novembre, un message du daimyo Amago invitant le seigneur Harutaka à se rendre en échange du maintien de sa position et d'un poste dans le clan Amago détermine le général à offrir sa reddition. Le 14 novembre, il capitule avec toute l'armée Ouchi à l'intérieur de Yamaguchi.

Le clan Ouchi ne se maintient plus que dans la province d'Aki, où les Otomo établissent un blocus autour de l'île d'Itsukushima, site sacré où la dernière armée Ouchi s'est retranchée. Pendant ce temps, dans l'est de la province, l'armée des seigneurs féodaux d'Aki hésite. Sa loyauté aux Ouchi est plus que questionnable, toutefois ses liens forts avec la piraterie locale la poussent à résister aux Otomo, qui ont entamé une campagne contre la piraterie en mer intérieure. Les féodaux tiennent d'importantes positions à Kure, Takehara et Kumano dans l'est de la province. A plusieurs reprises, ils parviennt à attaquer des équipages à terre de navires Otomo, et incendier navires et approvionnement.

Finalement, l'armée Amago entre dans le nord d'Aki et se dirige résolument vers les régions tenues par ces seigneurs. Avant tout engagement, les officiels Amago proposent des baisses d'impôt et la confirmation dans leurs domaines aux résistants, et nombre de daimyos de l'intérieur des terres, après une résistance symbolique, démobilisent leurs ashigarus, et se soumettent.
Ce sont fin novembre uniquement les daimyos les plus liés aux pirates, fieffés dans le sud-est de la province et dans l'archipel, qui refusent encore la soumission. Plusieurs combats sont nécessaires afin d'expulser leurs forces des châteaux situés sur le San'yodo, la route de Shimonoseki à Kyoto, avant d'occuper le sud-est de la province. Toutefois, alors que la résistance dans la région finit par s'effriter, nombre de samourais, ashigarus et petits nobles du clan prennent la mer et rejoignent leurs proches et alliés chez les pirates. Il est probable que cela introduira un regain d'activité pirate.

Pendant ce temps, en mer, la flotte Otomo continue d'effectuer des manoeuvres anti-piraterie, et des blocus, entrainant l'ire des clans riverains. Alors que les pirates se déplacent vers l'est de la mer pour échapper aux patrouilles, ce sont les marchands Hosokawa et Miyoshi qui souffrent de cette recrudescence de la piraterie dans la région, tandis que des navires de guerre des seigneurs locaux, Kono, Soga, Kikkawa, Hosokawa et Urakami sont régulièrement arraisonnés et inspectés.
A la fin de l'année, de grands moyens ont étés déployés pour capturer les pirates, mais les résultats demeurent décevant, comme il est vite évident que les pirates disposent de complicités locales partout sur les bords de la mer, aussi bien chez les paysans et pêcheurs que chez les daimyos. S'il est possible de temps à autre de détruire une flottille pirate par surprise, il est rare de parvenir à les rattraper et de localiser leurs bases, et encore plus difficile de le faire lorsqu'une petite armée d'ashigaru et de samourai du daimyo local veille sur la plage à ce qu'aucun débarquement non-autorisé soit effectué dans les provinces à l'est d'Aki...

A la fin de l'année 1576, le daimyo Ouchi est isolé dans l'île sacrée d'Itsukushima. Un messager du shogun, accompagné d'une petite escorte, arrive alors à Aki, porteur d'une offre pour le seigneur Ouchi de se rendre aux festivités annuelles de Hanami (observation des fleurs) à Kyoto, sous la protection du bakufu. Il est vite clair qu'il s'agit d'une porte de sortie honorable vers l'exil...

Pertes:

Ouchi:
Toutes les forces de Hagi et Yamaguchi sont hors de combat. Les forces dans l'est d'Aki sont hors de combat.

Pertes à Itsukushima: Négligeables

Amago:
100 ashigaru
25 samourais

Otomo:
250 ashigaru
120 samourais
80 teppo
8 jonques de guerre


[HRP]Pas d'ordres du joueur Ouchi ce tour.

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Clan Otomo le Dim 1 Mar - 16:38

Le clan Otomo annonce qu'il met fin au blocus de la Mer Intérieure. Nous sommes tout à fait disposer à poursuivre les opérations anti-piraterie si les daimyo des clans concernés nous offrent leur collaboration. Dans le cas contraire, les flottes Otomo retourneront en Kyushu et vous laisseront gérer la situation.
avatar
Clan Otomo

Messages : 373
Date d'inscription : 20/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Clan Amago le Dim 1 Mar - 21:47

Nous annonçons l'annexion d'Aki, de Suo et de Nagato, à l'exception d'un bout de territoire de Nagato (voir carte), au territoire Amago.

Nous proposons au clan Ouchi, que le fils ainé du Seigneur Ouchi actuel soit nommé gouverneur de l'Ile sacrée d'Itsukushima et vassal du Seigneur Amago, en échange de quoi, le clan Ouchi renonce à jamais à la suzeraineté des provinces d'Aki, Suo et Nagato. Quand au père, il aura le choix entre l'exil à Kyoto ou alors devenir Bonze et consacrer sa vie au corps religieux traditionnel Japonnais.

Quand aux autres seigneurs, qu'ils prêtent serment à notre clan et ils se verront conservé dans leurs titres et  pourrons jouir de tout les avantages liés aux fait d'être notre vassal. Vous avez tous combattu avec honneur et vos actions vous ont couvert de gloire, et je vous promet que vous aurez d'autres occasion de montrer votre honneur sous notre suzeraineté...


Carte:
avatar
Clan Amago

Messages : 556
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Clan Otomo le Jeu 5 Mar - 13:59

Nous confirmons le partage des terres Ouchi.
avatar
Clan Otomo

Messages : 373
Date d'inscription : 20/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Syllas - Shogun Ashikaga le Mer 11 Mar - 12:21

1er semestre 1577

Guère de changements dans l'ouest. Le seigneur Ouchi reste prostré dans son bastion d'Itsukushima, où la situation devient de jour en jour plus noire, comme ses officiels et les derniers fidèles murmurent contre son entêtement suicidaire envers et contre les offres de sortie honorable proposée par le shogun et les Amago.

Pendant ce temps, les vainqueurs se répartissent les territoires Ouchi, les Amago s'emparent du gros des terres, tandis que les Otomo se réservent le contrôle du détroit de Kanmon en s'assurant de Shimonoseki et des environs...

En mer Intérieure, les flottes de guerre Otomo se retirent et mettent fin au blocus, au grand soulagement des seigneurs riverains et des commerçants.

Pertes:

Aucunes pertes durant ce tour.

[HRP]Je considère arbitrairement la guerre en tant que telle comme terminée. La situation d'Itsukushima pourra se résoudre en évènement ou par le déclenchement d'une nouvelle guerre.

_________________
Shikata Ga Nai
avatar
Syllas - Shogun Ashikaga
Maître du jeu

Messages : 3513
Date d'inscription : 19/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://shogunetdaimyo.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nagato-no-ran (1576-1577)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum